Hommes Racines, 2007-2012 2007–2012, un livre, 12 expositions

Réalisé de 2007 à 2012, ce projet représente l’engagement d’un photographe auprès de onze peuples autochtones répartis aux quatre coins du globe. Si sa vocation principale est de montrer la relation intime qui lie l’homme à son environnement, il se présente comme un témoignage de la diversité des modes de vie, des pratiques et des savoirs traditionnels qui s’inscrivent dans des milieux très différents. Ces cultures sont dépositaires de savoirs essentiels à la préservation de la biodiversité. Hommes Racines  souhaite promouvoir une réflexion sur l’humanité durable dont le corollaire est la protection de la nature.

 

À chaque fois lié à un peuple spécifique, il souligne la multiplicité des réponses aux conditions de vie imposées par la nature et l’Histoire. C’est dans ce contexte qu’il aborde la notion de racine. En rencontrant des peuples solidement ancrés dans leur territoire et d’autres ayant été soumis à l’épreuve du déracinement, ces peuples dessinent les profondes mutations qui affectent notre modernité.

  

Depuis 2007, ce projet a donné lieu à un livre en 2012, Hommes Racines aux éditions de La Martinière
à 12 expositions et de nombreuses publications dans la presse.